Bonjour à tous,

Il est marrant de constater que lorsque l’on voyage dans des pays lointains on retrouve des noms de patelins qui nous sont familiers.

Cet été j’ai été à Montréal dans la province du Québec au Canada. Précision nécessaire car il existe un Montréal en France.

J’y suis allé pour 3 choses : rendre visite à ma fille, faire 4 triathlons et entre ceux-ci, ne rien faire. Ce que j’ai parfaitement réussi.

Il s’avère que deux des triathlons se trouvaient dans des endroits dont le nom nous est familier : Verdun et Saint Hubert. Outre ces deux là il y en avait à Valleyfield et l’autre à Montréal même. Distance à parcourir pour les lieux de départ, max 60 km. Pour celui de Montréal j’y suis allé en métro.

J’ai donc découvert les triathlons nord américains. Dans l’ensemble ça ressemble fort aux nôtres avec toutefois quelques particularités.

En vélo, le dossard n’est pas obligatoire, mais bien en course à pieds. Il faut quand même préciser qu’avant le départ le n° de dossard est noté sur les deux bras et les deux jambes au gros marqueur noir. Impossible de te rater surtout qu’il faut un demi litre de dissolvant pour les effacer.

Dans le parc à vélos les places ne sont pas numérotées. Tu mets donc ton vélo où tu veux à condition d’être dans ta catégorie. Les sacs y sont permis. Le bac ils connaissent pas. Faut reconnaitre que ça crée un peu le bordel surtout lors de la transition quand tu ramènes ton vélo et que ta place est prise….mais bon, on retrouve ses affaires de càp quand même.

Autre particularité intéressante que j’aimerai bien instaurer ici, c’est qu’outre ton n° de dossard inscrit sur ton petit corps musclé, le mollet gauche est réservé à y inscrire ….ton âge !! Je dois reconnaitre que ça m’a beaucoup surpris. Dans mon esprit naïf mais toutefois quelque peu pervers, j’y ai tout de suite établi un plan drague. Ben oui, avant de t’adresser à qui que ce soit avec une idée derrière la tête, tu te penches discrètement sur son mollet gauche histoire de savoir si elle a l’âge de tes enfants, plus au moins le tien ou celui de tes parents. Comme ça le tri est déjà fait. En réalité c’est plus simple que ça. Il s’agit de savoir si le concurrent qui te dépasse est dans la même catégorie que toi. Mais bon, pas toujours évident de lire un chiffre sur un mollet en mouvement que ce soit en vélo ou en course à pieds.

Je m’étais inscrit à 2 quarts, un sprint et un demi. Finalement suite à une blessure au genou j’ai fait 2 sprints et 2 quarts.Les parcours sont en tout cas super sécurisés. Pas une voiture n’est permise sur le parcours. Il faut dire qu’ils procèdent par circuits de 5-6 km pour le vélo à effectuer plusieurs fois pour atteindre la distance requise, C’est un peu lassant, certes, mais bon pour la sécurité et pour les spectateurs qui te voient passer plusieurs fois. En càp les parcs sont privilégiés. Pour la natation, au premier triathlon elle a été annulée suite à la mauvaise qualité de l’eau. Dommage d’ailleurs car on nageait dans le fleuve Saint Laurent et la température de l’eau était de 25°c. Pour le 2éme tri on a nagé dans une marina du fleuve sans combi, eau à 23°. Le 3éme en piscine à l’air libre et le 4éme dans un bassin olympique de 2 km de long réservé aux avirons. Eau à 18°c donc avec combi.

Sinon, les 3 sports sont les mêmes et l’ambiance super sympa et bon enfant.

Bref, j’ai passé de super moments et si vous avez l’occasion d’y aller n’hésitez pas, j’ai des adresses.

 

Andre Canada 2019

Facebook TITAN

fbtitan

Sponsors

logo

franki

belfius nivelles16

adecco